ne-pas-manger-de-viande

Hier sur Yahoo est apparue une vidéo dans laquelle une petite fille de quatre ans et demi refuse de manger de la viande. La maman, effrayée, cherche à la forcer, en vain. Culpabilité de la mère, inquiétudes quant aux carences consécutives à la non-consommation de viande… Cette maman manque sans doute de connaissances par rapport aux réalités alimentaires : ne pas manger de la viande ne pose pas de problèmes. La pédopsychiatre interrogée abonde dans ce sens : la petite fille mange d’autres choses qui sont à même de compenser cette carence en viande.

Deux choses me semblent importante dans une situation analogue :

  • Donner l’occasion à cette maman la possibilité de découvrir une autre manière de faire. Comme je l’évoquais dans mon précédent article sur Jonathan Safran Foer, le mot d’ordre concernant la consommation de viande est l’information (la bonne information). Il est évident que la petite fille sur cette vidéo ne semble pas sur le point de dépérir et je trouve que, pour cette maman, il s’agit d’une occasion rêvée de s’ouvrir à une autre manière de faire, à commencer par préparer pour sa fille des recettes végétariennes variées, et réaliser que ce mode alimentaire, loin d’être inquiétant, est à la fois le plus sain et le plus « durable », à tous points de vue.
  • Et par voie de conséquence, sortir de ce schéma dans lequel la viande est un aliment central dans nos régimes alimentaires. La pédopsychiatre nous dit quelque chose d’inquiétant : ne pas manger de la viande conduit cette petite fille à se mettre socialement à l’écart. Elle met ainsi le doigt sur un élément quelque peu tyrannique induit par l’industrie agro-alimentaire (et par nous-mêmes) : manger de la viande nous rendrait anormal. Au-delà des craintes de carences liées à la non-consommation de viande, il est fondamental également de valider d’autres modèles qui, tels que le végétarisme, s’avèrent au moins aussi légitime.

Au bout du compte, pourquoi ne pas continuer à manger de la viande, mais de manière plus raisonnable, sachant les conséquences néfastes qu’une surconsommation de viande peut provoquer sur la santé (voir à ce sujet les vidéos du documentaire « L’Adieu au Steak« ).

Vous voulez voir cette petite vidéo ? CLIQUEZ ICI