saumon norvegien

Amis végétariens, réjouissez-vous, vous n’aurez pas à ingérer de saumon norvégien. S’il ravit ses amateurs au niveau gustatif, il demeure qu’il n’est pas forcément recommandable pour la santé.

Des analyses inquiétantes

Le journal norvégien VG a publié une étude réalisée par une équipe indépendante du laboratoire de biochimie de Bergen, mentionnant des risques importants liés à la consommation de saumon d’élevage.
En réponse, le gouvernement norvégien a émis une recommandation effrayante : la consommation de saumon norvégien doit être évitée chez les femmes enceintes, les enfants et les adolescents. Inquiétant !

Comme le signale cet article de Rue89, la présence de polluants organiques persistants dans les saumons d’élevage rend leur consommation préoccupante.

Les risques liés à la consommation de saumon norvégien

Selon l’article, les principaux polluants sont :

  • Les PCB (polychlorobiphényles)
  • Les dioxines

Les risques mentionnés dans les études citées par l’article sont les suivants :

  • risques de cancers
  • problèmes de développement du cerveau, entrainant autisme, hyperactivité et baisse du QI
  • dégradation du système immunitaire, du système hormonal et du métabolisme
  • obésité
  • diabète

Une réelle désinformation

Au même titre que la viande, l’industrie du poisson s’entête dans une grande désinformation. Le saumon est ainsi présenté comme pouvant permettre de lutter contre le cancer, contre certaines maladies inflammatoires. Il est aussi présenté comme favorable au coeur.

Or, les études mises en avant laisseraient penser que le saumon d’élevage présente bien plus de risques pour la santé que de bienfaits.

Dans le domaine de la viande, nous avions évoqué le documentaire d’Arte L’Adieu au steak. Dans ce documentaire, nous pouvions constater que l’industrie agro-alimentaire voulait donner une vision poétique de la consommation de viande, présentant des animaux heureux et bien traités. Nous sommes alors bien loin de la réalité des abattoirs dans lesquels les animaux ont des conditions de vie affligeante et reçoivent des traitements médicamenteux posant de réelles questions sur la sécurité de la viande commercialisée.

Ainsi, nous devons diffuser ce genre d’informations et proposer des solutions alternatives, le végétarisme constituant l’une d’elle. Des recettes végétariennes bien préparées nous font allègrement oublier l’absence de produits animaux dans nos assiettes.

Et la sécurité pour les végétariens ?

Ne soyons pas naïfs : Des analyses préoccupantes sont présentées dans le secteur des produits animaux, et les risques semblent bien réels. Cela dit, des risques existent également de part les modes de culture des produits végétaux qui nous sont proposés. N’hésitez pas à regarder le formidable film de Jean-Paul Jaud Nos enfants nous accuseront, nous invitant à éviter les végétaux chargés de pesticides et à adopter un mode de consommation tournée vers l’agriculture biologique.

Nos choix de consommateurs conditionnent les orientations qui seront prise dans le domaine agro-alimentaire. Ne perdons pas de vue notre influence et notre pouvoir.

Photo : Maya-Anaïs Yathagène